112082648_e97eba3339trtrrergtg
Baptiste Debombourg : gravures en agrafes
22 octobre 2012
johnny-palacios-hidalgo-31
Johnny Palacios
15 novembre 2012

Not dead

ambi2rc3a9duite

Certain ne savent plus quoi penser, un artiste « qui passe du coq à l’âne », peut être est-ce ce que je suis, cependant aimons nous « l’art rengaine » ?

Dans un certain cadre oui, il est même une marque de prestige pour l’artiste qui, après avoir passé des années à trouver son propre trait, en fait sa marque de fabrique.

Gage de qualité, cette ligne directrice artistique unique est celle que le public apprécie, les agents incitent même leur artistes a suivre leur propres voies sans jamais s’en écarter au risque d’y perdre cette si précieuse clientèle fidélisée.

Ceci jusqu’au jour ou le publique commence à se lasser de voir cet univers surexploité par l’artiste. Combien d’artistes se reposent sur leur acquis? Soit par choix commercial soit par manque crucial de talent(et de travail?), nombreux sont ceux qui n’évolue qu’un temps puis s’arrêtent brutalement…
C’est une de mes hantises principales, j’espère pouvoir encore surprendre tout ceux qui me suivent dans mes projets… Travaillant depuis un an sur mes futures expositions d’abstraits, découlant du mouvement Graffuturiste, ce style bien loin du surréalisme, n’est qu’un passage obligé pour moi.

Je ne ressens pas le besoin de me cloitrer dans la peintre figurative par exemple, je me qualifie plus « d’artiste à Études », chaque Études étant assez longues à préparer (plusieurs mois de travail), il est bien évidant qu’il n’est pas possible de donner cette impression d’artiste actif comme l’on pourrait le paraître dans le graffiti game.

Je ne suis donc pas à la retraite, au contraire, ayant une exposition personnelle de prête, je bosse actuellement sur le projet WHITE sur le point d’être aussi bouclé.
Je reprendrai ensuite vers le Surréalisme, un vieux combat que je souhaites mener afin de pouvoir présenter en galerie une deuxième exposition personnelle.

Un grand merci à tous, ceux qui me suivent de près ou de loin.

Paum/Sarin.

gaelricci
gaelricci
Gaël RICCI est un jeune artiste tatoueur du Sud de la France spécialiste du dotwork de précision, il a ouvert son salon au Printemps 2015 à Sainte Maxime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *