WHITE

Le clip

Tourné sur 5 jours entre Saint-Raphael et Decazeville en FRANCE, le clip WHITE se dénote par un souçis du détail du traité de l’image, mené par un concept unique. Surréaliste dans une certaine mesure, ce film doit plus se considérer comme un clip artistique plutôt qu’un documentaire brut retraçant froidement les heures de labeur en atelier. Au temps des feuilles mortes, jonglant entre scènes de création des œuvres et lifestyle, le clip WHITE affirme son statut de film ambiant, à l’univers homogène, aux influences Baroques et à l’odeur de souffre brulé. Filmé et monté par Benoit Piccolini, vidéaste professionnel exerçant à Montréal, le projet se targue d’un scénario abouti crédibilisant le concept d’association peinture/feu. Entre heures pâles du passé et jeunes espoirs de demain, ce film affiche une détermination certaine à convaincre le public aussi grâce à une musique d’un Otchakowski toujours à son meilleur niveau, couplé d’un Clams Casino dont la réputation n’est plus à faire.
La montée crescendo que génère la forme du film peut facilement arriver à masquer chez le spectateur, le manque de nervosité d’un sujet tel que la peinture. Ayant pour but de finaliser le projet, ce film est la dernière trace visuelle du processus de création des toiles et s’approprie aisément le rôle de l’ornement onirique de l’exposition WHITE

The video trailer

Filmed over a period of 5 days partly in Saint Raphael and partly in Decazeville in France, WHITE is a unique concept mainly preoccupied with the way images are handled.
In many regards surrealist, the film is portrayed as an art form rather than documentary retracing long hours of labour in the artists’ studio. Autumn, the season of falling leaves, juggling between scenes of creation and lifestyle, the film takes us into the highly atmospheric baroque universe where it is almost possible to detect the smell of burnt sulfur. Filmed by Benoit Piccolini a professional camera man working in Montreal, the project boasts a sophisticated and polished scenario accrediting the association of paint and fire.
The film shines and convinces thanks to the music of Otchakovski coupled with Clams Studio as brilliant as ever. The highly strung nature of the film conceals from the spectator the calm of the artists touch. One can see in this film the final step of the project and is as such the last visual trace of the creative process of WHITE.

Le concept

 
Collection de toiles découlant de l’alchimie entre feu et peinture, le projet WHITE se présente comme une étude artistique minimaliste.
Comment créer une œuvre graphique avec des toiles blanches et de la peinture blanche? Le feu amènera la solution et créera une forme d’obscurité profonde (combustion) dont l’artiste se servira pour donner contraste, relief et textures aux œuvres picturales.
Étape du processus de création, les toiles réalisées permettront ainsi de finaliser des illustrations directement inspirées du Street Art, de l’univers du tatouage et de la peinture abstraite. La combustion amenée par le feu, originalité et argument majeur du concept, imposa à l’artiste de nombreuses contraintes graphiques afin d’obtenir les rendus des œuvres de la collection. Rythmé par des prises de risques dues au caractère imprévisible du feu, les toiles peintes dévoilent une maitrise particulière et très personnelle du quatrième élément de l’univers.
Interprétation artistique nouvelle, l’intérêt majeur du concept WHITE réside principalement dans cette ambitieuse singularité qui reconsidère l’esthétique des gravures anciennes à la richesse des peintures abstraites.
 
La collection est composée de 10 illustrations numériques sur papier d’art, chaque œuvre du projet WHITE est signée de la main de l’artiste.
 

The concept

The White project is a collection of paintings, alchemy of fire and paint medium, minimalist in its approach. How is it possible to create a graphic art using only white paint on white canvas ? It is here that fire is introduced to create a sort of deep obscurity using combustion which the artist takes advantage of in creating contrast, relief and texture in the pictorial works. The illustrations are the result of this creative process and the inspiration comes from street art, tattoos as well as abstract art. The accent of combustion by using fire underlines the originality of the project and certainly adds to the difficulty in accomplishing the works of art in this collection. The artist is confronted with certain risks and must learn the techniques necessary in obtaing the required results in this very particular and personal approach.
A whole new artistic interpretation being the very essence of the WHITE concept which manages to successfully mix antique etchings with abstract art. The collection is composed of 10 digitally created illustrations on paper form. Each and every design is personally signed by the artist.

© 2015 Encre Digitale. Tous droits réservés.